La gestion de l’arthrose chez le cheval

Voici un premier article peut-être pas d’une longue liste mais au moins il aura eu le mérite d’avoir été écrit par ici. Ça fait un moment maintenant que je vous partage des recettes de cuisine healthy, des astuces pour les repas, pour Noel ou pour faire vos courses..

Mais au delà de tout cela j’ai 2 animaux, Iris et Milord qui sont la prunelles de mes yeux. Milord se fait vieux maintenant et il a de l’arthrose descellée depuis ses 13 ans au niveau de son jarret gauche (éparvin), de son boulet avant droit et un peu à la base du garrot et des lombaires. Alors au fur et à mesure du temps j’ai essayé bons nombres de cures de plantes pour faire en sorte de lui apporter du confort.

Je suis passée par la prêle, la reine des pré, l’harpagophytum ou la gemmothérapie et j’en passe; puis au final j’ai mis en place quelques petites astuces afin de soulager son arthrose et d’essayer de lui apporter le plus de confort possible.

Les traitements “chimiques” de l’arthrose

Je suis passée par là, au début par méconnaissance il a eu le fameux Tildren en perfusion et 1 mois plus tard un bonne mésothérapie. Le Tildren n’a eu absolument aucun effet sur lui par contre sur mon portefeuille si pour mon plus grand plaisir! Quant à la meso sur tout le long de sa colonne, un vraie catastrophe.. Voir son cheval sur les 4 pinces à cause de la douleur, clairement j’espère ne plus jamais revoir cela. Et après plusieurs avis, il parait que c’est quelque chose qui n’arrive que rarement…

Les traitements plus naturels pour apporter du confort

arthrose cheval

Suite à ces fiascos, j’ai commencé à monter différemment mon cheval. Avec la tête plus basse, avec moins de petits cercles. La tête plus basse pour éviter aux processus épineux de se toucher à cause du fameux bec de perroquet et moins de petits cercles à cause de son éparvin car cela sollicite trop son jarret. Depuis cette année j’ai d’ailleurs arrêté maintenant de le longer pour ces raisons là et parce que sa pré retraite à commencé.

Je le marche également beaucoup. Un bon 15-20 min avant de commencer la séance car l’arthrose c’est ça, les douleurs à froid. Il faut donc qu’il soit déjà chaud et que le sol sur lequel il travail soit plus meuble et non dur.

Enfin j’ai trouvé une cure que j’adore et que je lui donne en traitement de fond depuis 8 ans maintenant avec des chrondoprotecteurs. Le produit en question vient du site equine answer ici. Les produits sont de qualité et je n’ai jamais eu de problème depuis ce temps même si le site est en Grande-Bretagne. Pour la petite histoire j’ai trouvé ce produit en parcourant les nombreux forums qui traitaient du sujet.

Les chrondoprotecteurs sont définis par le MSM, le glucosamine et la chondroïtine. Ils vont permettre aux articulations d’être mieux lubrifiées et vont réduire l’inflammation pour pouvoir mieux assurer leurs fonctions malgré la dégénérescence du cartilage.

Les traitements locaux de l’arthrose du cheval

Depuis cette année, j’ai fait fait faire une injection d’acide hyaluronique sur son éparvin. Peu douloureux pour lui et rapide à réaliser, je suis pour le coup vraiment contente du résultat car je le trouve bien plus à l’aise dans ses pattes et ce sans utiliser d’anti inflammatoire.

Enfin les cataplasmes d’argile et l’huile essentielle de Gaultherie lui on fait beaucoup de bien. Attention cette huile est forte, il faut donc puis la diluer. Personnellement j’utilise de l’huile d’amande douce acheté en pharmacie.

Les anti-inflammatoires et l’arthrose

Dans mon cas j’utilise de l’harpagophytum vraiment si nécessaire en cas de grosse crise. C’est pour cela qu’au final je n’en ai vraiment utilisé qu’au début de son éparvin au stade le plus douloureux. Maintenant il a 21 ans, je n’en utilise toujours pas et je me réserve cela quand le traitement de fond sera insuffisant. Sur le site equine answer, il y a d’ailleurs du premier flex HA que je prends en continu depuis 8 ans mais également le premier flex Plus avec de l’harpago en plus que je me réserve pour plus tard.

Pour aller plus loin..

À savoir d’ailleurs que quand on donne des anti-inflammatoire, il est toujours bon de faire un drainage de temps à autre afin d’évacuer les toxines et molécules. Pour cela je vais sur le site Distri Horse et je me commande de la poudre d’ortie généralement, riche en minéraux qui plus est.

Enfin je fais voir Milord à une Osteopathe tous les 6 mois qui en plus de régler les problèmes d’ordre “mécaniques”, agît aussi sur ses organes. c’est un vrai plus ! Car quand ils ont mal quelque part, ils compensent ailleurs et on peu vite avoir avoir un cheval bloqué du crâne au sacrum (les joies d’être propriétaire).

Enfin si vous le pouvez, votre cheval/poney doit bouger le plus possible et ne pas faire du box H24, c’est primordiale pour continuer à faire bouger ses articulations.

Si vous avez aimé cet article et si vous avez votre propre expérience à partager, n’hésitez pas à me le dire en commentaire !

2 réflexions au sujet de “La gestion de l’arthrose chez le cheval”

  1. Bonjour Anaëlle !

    Très bon article sur les soins qui soulagent l’arthrose.
    Il est vrai que l’on passe de soins conventionnels (et onéreux) à d’autres qui sont plus en adéquation avec l’arthrose (lubrification) et surtout une manière différente de monter son cheval, de le préserver ce qui est le plus important a mon avis. On prend autant de plaisir en balade ou en faisant des cercles plus grands !
    As-tu déjà essayé l’éthologie ? On avait aimé avec Line, une approche différente de la monte.

    Répondre
    • Hello Béatrice,
      Ah oui, et puis avec l’âge de toute façon on monte différemment et on s’adapte aussi.
      J’y ai déjà pensé oui (pour l’éthologie), j’ai fait pas mal de travail à pied et fait quelques exercices la dessus. Maintenant de là à le monter en side pull par exemple ou en cordelette, c’est compliqué. En balade il me prend encore bien la main et a du gaz ^^

      Répondre

Laisser un commentaire